Les solutions naturelles contre l’acné

L’acné est une affection cutanée très fréquente. Commune à l’adolescence, elle n’épargne pas les adultes. Elle est due à un excès de sébum qui bouche les canaux des follicules entraînant des points noirs et des boutons. Ces lésions apparaissent sur le visage, le cou, le dos et la poitrine.

De nombreux facteurs sont en cause pour l’expliquer : les variations hormonales, le stress, une bactérie (propionibacterium acnes)… et de fait, il existe une quantité de traitement : médicamenteux par voie générale et par voie locale. Malgré ces options, de plus en plus de personnes dont l’acné est modérée se tournent vers une solution alternative, naturelle.

L’argile verte :

De nombreuses propriétés sont reconnues à l’argile verte : antiseptique, anti-inflammatoire et antalgique, elle permet d’éliminer l’excès de sébum. Dans les acnés modérées elle permet une nette réduction des boutons.
Elle peut s’appliquer en lotion mais est le plus souvent utilisée sous forme de masque. On trouve en pharmacie et parapharmacie une large gamme de choix, prête à l’emploi, accessible même aux petites bourses.

L’huile essentielle d’arbre à thé :

Cette huile est désinfectante, anti-oxydante et apaisante. Des études cliniques ont été menées sur les traitements alternatifs de l’acné et leur efficacité : l’huile essentielle de théier est apparue comme une des meilleures options. On peut l’utiliser directement sur un coton-tige préalablement imbibé d’eau en application sur le bouton disgracieux mais aussi en préparation prête à l’emploi type masque ou crème. Pour vous en procurer, rendez-vous en pharmacie ou chez un revendeur spécialisé en aromathérapie.

La bardane officinale :

Connue aussi sous son nom latin Arctium lappa, cette plante agit contre la bactérie propionibacterium acnes incriminée dans l’acné ce qui la rend très efficace pour les acnés inflammatoires. En effet l’acné dite inflammatoire correspond à cette phase de la maladie où la glande sébacée devient rouge, chaude et tendue, expression de son infection par cette bactérie. L’évolution en est souvent la pustule : le fameux bouton blanc.
Votre pharmacien ou phytothérapeute peut vous en proposer une cure en infusion, ou en « extrait de plantes » mais il existe également des crèmes et savons en contenant.

Le jus de citron pour limiter les rougeurs :

Le jus de cet agrume a une action antibactérienne et est reconnu pour détruire le propionibacterium acnes et le staphylocoque, deux bactéries présentes sur la peau et impliquées dans l’apparition de l’acné. Lorsque des rougeurs apparaissent faisant craindre une infection d’une glande sébacée, le jus de citron peut donc permettre d’enrayer la crise.
Attention, le jus de citron est très acide et peut aussi être nocif en cas d’utilisation inappropriée car il dessèche la peau. C’est pourquoi il est préférable de diluer le jus de citron avant de l’appliquer sur la peau et de bien rincer avant de s’exposer au soleil.

La tomate pour traiter les points noirs :

Ce légume-fruit a plusieurs propriétés essentielles contre l’acné : il nettoie et aide à cicatriser grâce à ses minéraux, ses protéines et ses vitamines A et C anti-oxydantes. La tomate est très astringente, ce qui permet de désobstruer les pores et d’éviter les terribles points noirs. Par cette fonction, les peaux grasses vont voir leurs pores se resserrer. Elle aide aussi à réduire les rougeurs. Utilisez des masques de tomate en application locale de 15 à 20 min maximum, pour ne pas trop assécher la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string 6UJNHT to the field below: